vendredi 3 mars 2017

Birchbox de Mars : Belle sous la Pluie




C'est armée de mes plus beaux chaussons tête-de-chat et de ma motivation la plus minimale que je suis allée relever le courrier ce matin. Sous les lettres adressées à Mr.Chaton, il y avait un colis. Ce qui était curieux, parce que je n'attendais rien. Après tout, on est le 3 Mars, et généralement, à cette période du mois, je suis pauvre tel l'étudiant qui a mal géré sa mensualité Crous, donc à moins d'avoir commandé un truc volumineux sur Aliexpress il y a trois mois, ce colis n'était pas pour moi.

Je suis remontée en me disant qu'il était probable que Mr.Chaton ait commandé quelque chose, mais non, c'était bien mon nom sur l'étiquette. J'ai ensuite un peu flippé en repensant à mon fan mystère (dont je reparlerai dans un prochain article, promis tu sauras tout. À moins que tu ne me suive sur Instagram, auquel cas tu sais déjà tout). Mais ce n'est pas en scrutant le colis, même avec la meilleure volonté du monde, que je saurais ce qu'il contient. Surprise? Stock de chaussettes à motif pizza? Tête de cheval? 

Bon, ni une ni deux, j'ai ouvert mon colis, à l'ancienne, avec les clés de la boîte aux lettres. C'est à dire en défonçant brutalement le carton. Et... c'était ma Birchbox de Mars. Comme vous vous en doutez puisque le titre était un peu un spoiler de cette longue introduction. Je n'ai vraiment pas vu le coup arriver, parce que d'habitude les colis Birchbox sont siglés, ce qui fait qu'à moins d'être aveugle, vous savez ce que vous avez dans les mains. Et là, j'avais un colis surprise Birchbox de Mars.

Ce qui tombe assez mal, parce que j'étais encore en train de plancher sur mes billets sur la Birchbox de Janvier (qui était assez sympa) et celle de Février et comment je considérais que s'ils se mettaient pas un pied au cul, j'allais probablement me désabonner parce que pour le coup, j'étais déception.


Les box Birchbox ont, je dois leur reconnaître ça, de super conteneurs.

En Décembre j'avais eu une boîte en carton rigide qui contient tous mes pinceaux à maquillage, en Janvier c'était un petit tiroir, en Février c'était une boîte à couvercle qui me sert à ranger mes papiers volants et stickers, bref, j'attendais avec impatience le nouveau rangement et j'extrapolais déjà mentalement sur l'usage que je pourrais en faire...


...sauf que, comme j'attendais pas du tout ma Birchbox aussi tôt, j'ai été assez perplexe quand je me suis retrouvée face à une trousse de toilette imperméable. Pour le coup, j'ai mis un peu de temps à remarquer le livret Birchbox derrière la trousse.

J'étais assez déçue, au début. Wow, une trousse imperméable, trop bien merci fallait pas. J'ai déjà une trousse de toilette et un vanity pour les gros déplacements, alors tu veux que j'en fasse qu...
Bon en fait la lumière s'était pas encore faite à tous les étages, finalement. Sinon j'aurais grillé tout de suite que pour une fille qui va à la piscine deux fois par semaine, une trousse imperméable, c'était un peu ce qu'il me manquait.

Alors certes elle est laide pas vraiment en accord avec mes goûts, mais du moment qu'elle tient mes produits de beauté à l'abri de ma serviette de bain humide et de mon maillot détrempé, je suis la plus heureuse des méduses. D'autant qu'elle est assez large pour accueillir ma brosse et mes bouteilles de gel douche et de shampoing. Bref, je l'adopte.


Comme chaque mois, j'ai reçu cinq produits, en rapport avec la thématique de Mars, "Belle sous la Pluie". Bon au moins, ça explique la trousse en ciré.

Le Daily Moisture Conditionning Spray de Beaver Professionnal.
Déjà, j'étais un peu déçue qu'un produit dont la marque s'appelle "Beaver" n'arbore pas un castor sur son packaging. C'est comme si mon blog s'appelait Jellyfish et que je mettais zéro méduse dans la déco... oh, wait.
Le but de ce spray, c'est d'aider les cheveux à sécher, de les rendre doux, de les démêler facilement et d'éviter les frisottis. Dans les faits, ça sent bon, mais le spray a un jet hyper puissant, j'ai arrosé la moitié de mon avant bras en pressant légèrement pour tester l'odeur, c'est dire.

Honnêtement, ça me gonfle un peu de recevoir des produits anti-frisottis alors que mes cheveux sont raides de nature. Je ne vois pas l'intérêt de nous faire remplir une fiche-profil avec des informations comme la nature de nos cheveux ou de notre peau si c'est pour envoyer des produits qui ne correspondent pas du tout à nos informations, à moins que ce ne soit juste qu'un coup marketing, genre "regardez on fait semblant de nous intéresser individuellement à vous mais on vous enverra pratiquement toujours les mêmes produits, que vous ayez une afro ou des cheveux baguette".

En fait, je n'ai rien contre ce produit, si ce n'est que je préférais largement celui de Beauty Protector, que j'avais reçu également dans une Birchbox en Décembre, en grosse partie parce que son odeur était celle de la barbe à Papa et que pour égaler cette odeur, il va falloir se lever tôt, Beaver Professionnal.
Le spray que j'ai reçu contient 50mL et si le produit vous intéresse, il coûte 16.92€ pour 150mL.


La crème de nuit revitalisante V-Cense de REN.
Une crème de nuit pour être belle sous la pluie. Mouais, ok, autant le spray pour que tes cheveux se barrent pas en sucette, je comprends, mais là...
Je ne pense pas avoir besoin d'expliquer le concept d'une crème de nuit, il suffit de l'appliquer après la toilette et avant de dormir, et hop le lendemain, vous avez exactement la même tête que la veille, mais en pire parce que vous avez mal dormi et que 6h c'est vraiment une heure inhumaine pour se lever.
Son but est de lisser les ridules et de nourrir et illuminer le teint tout en nourrissant les peaux stressées en stimulant la production de collagène. Comme c'est "préventif anti-âge", on est pile dans ma bonne tranche d'âge, celle où tu commences à y aller mollo sur le fond de teint et où tu fais attention à ton contour des yeux pour pas finir comme ta mère.
Niveau odeur, la crème est assez agréable. La brochure nous dit que c'est sensé avoir un "parfum subtil d'encens" mais perso, je trouve que ça a l'odeur du baume du Tigre, mais qui te fait pas pleurer.
Pour le bon point, REN est une marque qui respecte une charte assez sympa : pas de paraben, de silicone, de PEG, de sulfate, d'huile minérale ou d'ingrédients provenant de l'industrie pétrochimique.
Ma miniature contient 15mL, et vous pouvez l'acheter pour 38.25€ les 50mL.


L'éponge à maquillage de Birchbox.
Pour le coup, j'en ai déjà une, achetée chez Sephora, à défaut de prendre un Beauty Blender. Je suis assez satisfaite de mon blender Sephora, qui est assez mou pour que je puisse bien répartir mon fond de teint, mais je suis contente d'en avoir une autre, afin non seulement de comparer, mais aussi d'en utiliser une exclusivement pour le blush. 
Le but d'une éponge à maquillage, si vous l'ignoriez, c'est de minimiser la dose de produit pour le maximum de couvrance, et le tout, de manière uniforme. Il suffit de faire gonfler l'éponge en l'humidifiant, de s'en servir, puis de la rincer avec un peu de savon, l'essorer et la laisser sécher.
J'espère que l'humidifier la rendra beaucoup plus malléable, parce que contrairement à mon éponge actuelle, celle-ci est assez dure.
Elle coûte 9.34€.

Le Split Pan Bronzer & Highlighter de chez Manna Kadar Cosmetics
Je n'ai jamais entendu parler de cette marque, donc je me suis renseignée, et Manna Kadar, c'est une française qui a décidé de bosser dans le monde des cosmétiques et qui a fini par sortir sa propre marque en 2012. Sur le site, pas de précisions sur la politique de la marque en termes d'éthique et de tests sur les animaux, donc je me méfie un peu. Niveau packaging, on est dans le cheap, avec la vitre de protection déjà rayée et une lettre du sigle qui s'efface déjà.



Personnellement, je n'aime pas trop les produits "deux en un" parce que c'est un coup à finir un des côtés plus vite que l'autre, et à se trimballer le second produit en rab dans son sac de maquillage. Niveau texture, c'est riche et bien pigmenté, je ne galère pas à prélever du produit. Par contre, là où c'est moins bien, c'est que la partie "bronzer" a commencé à se craqueler juste après mon swatch. Je ne m'en suis même pas encore servi, j'ai juste swatché, et le machin se barre déjà en sucette.

Ça promet pour la suite.

J'ai encore pas mal de difficultés avec le concept du highlighter, et il s'agissait d'un des produits que je n'ai pas encore achetés, mais qui étaient sur ma liste de Mars. Donc, c'est ça en moins à acheter, d'autant que c'est un full format (le second de la box, en comptant l'éponge à maquillage), ce qui rend la box super-bankable puisque le duo Bronzer/Highlighter coûte 15.73€ quand on est abonné sur le site Birchbox. Soit presque trois euros de plus que le prix de la box au complet.

La Crème Moana Fleur de Tiaré de Baïja Paris
Alors là les chatons, c'est le jackpot. C'est bien simple, pour me faire kiffer, sortez une gamme de trucs à la fleur de tiaré ou au monoï et c'est bon, je suis déjà à la caisse, carte de fidélité en main avec un caddie rempli à ras bord, des fois que la production soit arrêtée.

Je n'exagère pas. Enfin si, parce que je n'aurai jamais les sous pour acheter un caddie rempli à ras bord en une seule fois sans en parler à mon banquier, et je doute fortement qu'icelui soit jouasse à l'idée d'un crédit à la consommation pour remplir des baignoires de crème au monoï.


Bref, la Crème Moana est une crème corporelle qui fleure bon l'été, de quoi se remonter le moral par les sales jours de Mars, ceux où il pleut sans cesse, ou pire encore, où le beau temps et la saucée des enfers s'alternent sans qu'on sache quoi porter, entre jupe/ballerines et parapluie/bottes.

Baïja Paris est, incroyable mais vrai, une marque française, qui a le mérite de proposer des compositions sans paraben ou phénoxyéthanol. Ce n'est pas du 100% clean, mais je salue l'effort.
Le packaging est juste superbe, c'est tout ce que j'aime. Une décoration légère qui te donne envie d'utiliser le produit et de le faire fièrement trôner sur ton étagère.
Avec son odeur délicieuse et sa texture super agréable, c'est mon produit préféré dans la box de ce mois, et je pense sincèrement acheter le grand format une fois la miniature terminée.
Le tube que j'ai reçu contient 30mL, et le format complet coûte 11.82€ pour 75mL.

Voilà pour la Birchbox de Mars, et c'est bien la première fois que j'écris l'article en une traite juste après avoir reçu ma box, autant vous dire que niveau productivité je suis très fière de moi.
Je reviens très bientôt avec un autre article sur le Bullet Journal, mon avis sur deux livres et quelques séries, sans parler des articles sur les deux Birchbox que j'ai reçu ces deux derniers mois, et plein d'autres choses qui, j'espère, vous plairont ! 

N'hésitez pas à vous abonner à mon Hellocoton, ma page FB ou encore mon compte Twitter, ou entre mille autre conneries que je retweete, je relaye la sortie de mes articles !


vendredi 24 février 2017

Révolution dans ma life : le Bullet Journal


Chaque personne me connaissant IRL pourra en témoigner : je n'ai jamais été quelqu'un de très organisé. Chaque idée, chaque chose à faire, chaque rendez-vous, chaque date d'anniversaire finit par sortir de mon crâne à la vitesse de la lumière. Tout ça n'a pas de place dans ma tête, ça ne fait que me traverser. Je m'en rappelle trop tard, je ne m'en rappelle parfois pas du tout. J'avais pratiquement pensé que je devais faire ma vie comme ça, en écrivant dès que possible les informations importantes sur de petits post-its que j'allais forcément perdre ou ne plus consulter.

Et puis j'ai découvert le Bullet Journal.

Et mon visage s'est éclairé. Et depuis, sans être non plus la reine de l'organisation lvl.110, j'ai adopté le concept au quotidien. Au bout de presque cinq mois d'utilisation, je ne peux pas m'empêcher de l'emmener partout avec moi, et je commence à avoir l'air d'un prédicateur auprès de mes amies, à leur brandir mon journal sous les yeux au moindre blanc dans les conversations... Bon peut être pas quand même, mais on n'est pas loin. C'est d'ailleurs en grosse partie pour ça que j'ai entamé cet article explicatif, pour les aider à y voir clair et à commencer (coucou Laeti, Cassandre, Farine, etc...).

Mais, me demanderas-tu, qu'est-ce au juste qu'un Bullet Journal, BuJo pour les intimes ?

jeudi 22 décembre 2016

Birchbox de Décembre : Noël en avance

DSC04842

Quand j'étais pauvre étudiante, je regardais souvent les blogueuses faire des vidéos ou des articles sur les box, principe que je crois pouvoir me dispenser d'expliquer. Ah, on me signale dans l'oreillette qu'il faut parfois que j'arrête de faire comme si quelque chose était super clair pour tout le monde alors qu'en fait non.

La box, déclinable sous mille noms et propriétés, vous propose de payer un prix fixe chaque mois pour vous envoyer un colis mensuel, organisé sous un thème bien précis divulgué à l'avance. Concrètement, l'idée est de vous faire essayer un petit nombre de produits pour une somme qui représente en moyenne la moitié de ce que vous auriez payé en magasin, afin de découvrir de nouvelles marques, de nouveaux produits que vous déciderez -ou pas- d'intégrer à votre vie de tous les jours. Sympa, donc, sur le papier.
Il faut savoir aussi qu'il y en a pour tous les goûts (rien que chez les box beauté on a la My Little Box, Glossybox, Biotyfull Box... mais on a aussi la Thé box, MaBièreBox, Nostalgift dont le crédo est de livrer des goodies et sucreries des années 80...), mais qu'évidemment, il n'est pas 100% garanti que ce que vous recevrez vous plaise à tous les coups.

mardi 13 décembre 2016

Full Noël avec The Body Shop

DSC0007

Cet été, j'ai beaucoup bougé. Comme souvent dans ce genre de cas, ce sont des amis qui m'hébergent le temps de mon séjour. C'est comme ça que j'ai passé une semaine chez Nova, une coupine modèle. Et il ne me tardait qu'une chose : quand elle sortait de la salle de bains, après la douche. L'appartement entier embaumait la crème, et quand je lui ai demandé ce que c'était, elle m'a livré le secret de l'odeur tant aimée : le Beurre Corporel The body Shop à la Piña Colada.

samedi 19 novembre 2016

[Bouquin] TAG : Vous et les livres (feat. ma Mère)

Afficher l'image d'origine

Cette semaine je vous propose un tag lecture. 
C'est pas forcément très intéressant pour le lecteur de blog lambda, je suis bien d'accord, alors pour y ajouter une touche familiale en cette période de Noël pré-Noël, j'ai répondu à ce tag avec l'aimable participation de ma Môman. Après tout, c'est très probablement elle qui m'a transmis le goût de la lecture (et l'amour de Stephen King, ça aussi, c'est quelque chose qu'on partage). N'hésitez pas à le faire avec vos proches, le publier où vous voulez, ou à fermer la page de mon blog si vous n'êtes ni intéressé.e par les livres, ni par l'opinion de ma génitrice.

samedi 12 novembre 2016

J'ai testé... MOO

DSC0006

Je ne compte pas en parler outrancièrement sur ce blog, mais comme certain.es d'entre vous le savent déjà, je suis photographe. Malgré tout ce que ça comporte de côtés embêtants (comme la précarité financière, les grand-parents qui te demandent quand tu vas trouver du travail, du vrai, ou les clients que tu dois limite persuader qu'on ne peut pas plus acheter son pain que des photographies avec la visibilité...), j'aime cette activité au delà du possible.